chateau d'alba

expos

18ème exposition de printemps

du 1er avril au 28 mai 2017
vernissage samedi 1er avril à 17h

comble

Les oeuvres d'Elfi Exertier viennent habiter le château d'Alba pendant 6 semaines. Ses objets prennent vie. Son travail porte sur le temps, la mémoire, l'évolution de nos habitudes. Elle s'intéresse plus particulièrement aux accélérations du temps dans notre société hyperactive, en opposition avec les rythmes biologiques, les pauses, les silences.

berceau
Berceuse, acier, 278x259cm

Elle est entrée en contact avec des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer pour entrevoir un temps suspendu et débuter sa recherche. Elle nous laisse voir ses Espaces intérieurs.

L'utilisation d'objets anciens est un leitmotiv dans mon travail. Ré-utiliser des objets désuets, les détourner, les accumuler, mettre en avant une manière de ranger ces objets, de les assembler. Tout mettre en ordre et oublier ce que l'on a dans nos placards, thésauriser. J'interroge la mémoire et la place de nos objets du quotidien.

lâcher de ballons
lâcher de ballons, détail, plâtre, ballon

les artistes d'Alba des années 50

10-11 juin 2017

oraganisé par AVA

donner à voir

du 25 juin au 17 septembre 2017
vernissage samedi 24 juin à 18h

concert

Voyage musical de l'Irlande aux Balkans

duo Ishtar

Maëlle Coulange luth, oud
Maëlle Duchemin harpe

Barbara Schaper-Œser

peintures

Les materiaux utilisés par I'artiste déterminent ses œuvres et atteignent une surface haptique qui correspond aux formes modernes d'expression d'une peinture sans éléments d'illusion.

constellation
Constellation, huile sur toile
Les formes de base telles que cercle et carré sont dominantes dans ses œuvres et toujours chargées de contenu, Des expériences de formes de son environnement immédiat, elle tire les sujets, les perceptions abstraites de temps et de sensibilité reflétés dans ses toiles.

Gabi Weinkauf

installation & graphisme

Une chemise blanche, cachet personnel de Gabi Weinkauf, évocation d'Eros et Thanatos, de l'amour et de la mort ; elle est innocente et séduisante, une surface de projection comme une toile blanche. L'installation au sol de papiers pliés rappelle le jeu d'enfant ciel et enfer auquel Gabi Weinkauf donne des proportions gigantesques, suscitant de multiples souvenirs.

valise
Arrêt sur valise, valise, coton, photo

Lisa Wœlfel

peintures

griff
Griff, huile sur toile

Juergen Hochmuth

objets & dessins

Avec facilité et une bonne dose d'humour, Juergen Hochmuth crée de nouvelles maisons-fantaisies, immortalisées en fonte lourde, provoquant un sourire au visage du spectateur. Une série interminable, un défi pour lui. Depuis plus de 40 ans l'artiste représente la maison, feuille extérieure, protection de l'homme.

Hochmuth
Installation, fonte, aquarelle

Il offre aussi une série inachevée de cercles d'aquarelles tendres créant une magie lyrique semblable à des poèmes hokaido.

Werner Tœgel

peintures

Le collage, c'est la marque de fabrique de l' artiste qui s'est fait un nom de portraitiste des grands du jazz, du blues et du rock . Guitariste lui-même, il n'est pas seulement soucieux de figurer, mais aussi de refléter dans ses éruptions explosives de couleurs la puissance de la musique. Les sons de ses couleurs sont de la musique pour les yeux.

environs
Environs, huile et collage sur toile

Gerhard Nerowski

sculptures

Sa marque distinctive est l'unité des matières brutes, formes futures de ses sculptures en bois. La tronçonneuse est son principal outil. Il agrandit les objets de la vie quotidienne, leur donne une autre échelle : zestes d'orange, trognons de pomme, peaux de banane, aussi plumes à encre ou épingles à nourrice.

portrait
Portait, chêne, vue d'atelier

Ernst J Herlet

peintures

L'artiste, explorateur du monde, met au pilori l'impérialisme de l'Occident dans beaucoup de ses œuvres.

composition
Composition, huile sur toile

Dans ses collages et ses constructions pittoresques, il inclut des objets trouvés comme des témoins minimes de cultures étrangères. Des contrastes clairs-obscurs fissurant ses œuvres pleines de charme.

17ème exposition d'automne

du 20 septembre au 1er novembre 2017
vernissage samedi 23 septembre 2017 à 17h

étranges visiteurs

Droit devant Comme Balzac fasciné par la démarche, Elzévir, en décrivant les êtres dans leur déambulation et leur passage, montre ce qu'ils ont en commun : traverser l'existence. Saisis dans la durée, ils arpentent les saisons, les jours, partent d'un point invisible vers un autre point invisible. Ils avancent, droit devant !

Elzevir
Samedi 31 mars 2012, huile sur toile

Jeudi 21 août 2010 continue. Est-ce qu'elle pose ? Assise, debout, au bord d'un tabouret, elle passe. Eté, hiver, heure après heure, sa présence est un enchantement, tel un éternel commencement. La peinture est-elle une tentative pour retenir les choses ? Seule la matière les fixe, structurant ou relâchant un mouvement, une respiration. Elzévir n'arrête pas les individus dans leur course, il les accompagne dans leur devenir.

Dorothée Deyries-Henry, Décembre 2013 extrait du texte Droit devant
Conservateur du patrimoine, auteur et commissaire d'exposition.

Elzevir
Samedi 26 mars 2011, huile sur toile